La fin des cotons-tiges à usage unique chez Georgette: découvrez les alternatives
4 avril, 2022

Vous avez certainement remarqué la disparition des cotons-tiges dans nos rayons. Nous avons pris la décision de les remplacer par différentes alternatives réutilisables.

Pourquoi ne pas les remplacer par du coton ? 

Le coton biologique est une meilleure alternative au coton conventionnel mais il est cependant loin d’être irréprochable. De façon globale, le coton est une culture assez fragile, qui nécessite des conditions climatiques exigeantes. Le coton préfère un environnement chaud et humide, or sa culture ne se trouve pas toujours dans les conditions optimales. Les industriels n’hésitent donc pas à puiser dans les ressources naturelles en asséchant des lacs et en détournant des rivières.

Le coton bio n'utilise pas de pesticides mais il ne représente que 1% de la culture globale. De plus, il n’est pas impossible qu’après récolte, le coton Bio soit mélangé au coton non Bio et subirait donc les mêmes traitements chimiques. À cela s'ajoute une autre problématique: le marché vend plus de cotons Bio que ce qu'ils en existent. Des marchands corrompus n'hésitent pas à glisser un billet contre un certificat Bio.

Le meilleur déchet, c'est celui qui n'existe pas

Pour ces raisons, et pour vous proposer un peu plus de zéro déchet, nous avons opté pour l’oriculi en bois ou en bambou et le coton-tige en caoutchouc.


L’oriculi est un petit bâtonnet en bois dont le bout est incurvé. Il s’utilise comme un coton-tige classique et se nettoie à l’infini. Achetez-le une fois, utilisez-le à vie.


Nous avons également des cotons-tiges en caoutchouc réalisé en plastique recyclé (une version pour les oreilles et une autre pour se démaquiller les yeux). Une fois utilisé, comme pour les oriculis, nettoyez-les à l’eau et au savon pour les réutiliser autant de fois que vous le souhaitez.

Ces deux produits sont disponibles en plusieurs couleurs pour toute la famille.

Si vous ne connaissez pas encore ces alternatives, vous pouvez dès lors les retrouver au magasin !

Publication: Camille


Rédaction de l'article: Céline


  • Sign in