Le gaspillage alimentaire, l’affaire de tous
20 avril, 2021 par
Le gaspillage alimentaire, l’affaire de tous
Georgette

Dans le monde,⅓ de la nourriture destinée à la consommation humaine est gaspillée. Ce qui correspond à 1,3 milliards de kilos de nourriture par an. Le calibrage des fruits et des légumes, la publicité parfois agressive des grandes surfaces et la mécompréhension des dates de péremption sont une partie du problème. On vous aide à décrypter tout cela.

La fin d'une histoire d'amour avec la nourriture  

Dans nos pays, le gaspillage alimentaire se remarque principalement après la chaîne de production: au niveau de la grande distribution, de la consommation personnelle et dans les restaurants. Ces dernières décennies, les quantités et la diversité des aliments ont augmenté alors que le prix ne cesse de diminuer au péril de nos producteurs et de notre planète. En effet, le budget par ménage consacré à la nourriture passe de près de 40% en 1960 à 14% en 2018 avec pour effet immédiat: notre relation avec la nourriture a fondamentalement changé. La nourriture coûte moins cher et on en vient à ne plus culpabiliser de la jeter. 

Tout le monde est différent, nos fruits et légumes aussi 
Certains légumes sont moches, d’autres beaux. Le calibrage des fruits et légumes en grande distribution contribue à une grande part du gaspillage alimentaire. Tout ça, seulement, pour qu’ils se ressemblent tous. Chez Georgette, nous travaillons avec plusieurs maraîchers et petits producteurs Liégeois qui ne font pas de discrimination chez les légumes.

Certains poussent en hiver, d'autres en été. Une courgette en hiver vous coûtera beaucoup plus cher qu’un poireau à la même saison. Venant de Belgique, il polluera aussi beaucoup moins. Le transport de la courgette sur des milliers de kilomètres augmentera la perte et donc le gaspillage.

Si vous avez l’habitude de manger des tomates et des aubergines toute l’année, changer demande un peu d’adaptation mais c’est aussi intéressant pour le budget et la santé. En effet, il est important de diversifier son alimentation pour avoir un maximum de nutriments dans son assiette.

DLC, DDM, DLUO 

Trois petites lettres et pourtant, tant de confusion. Au minima 10% de nos poubelles sont de la nourriture encore consommable, soit un gaspillage économique et écologique. Pour rendre cela plus clair, seule la DLC (à consommer jusqu’au…) peut présenter un risque sur la santé si le produit est consommé après cette date. La date de durabilité minimale (DDM) à remplacé, il y a quelques années, la date d’utilisation optimale (DLUO). Les produits marqués d’une DDM peuvent être consommés après la date, le producteur n’assure cependant plus qu’il garde exactement le même aspect, si celui-ci est suspect alors il vaut mieux le jeter. Certaines denrées sont non périssables (ou presque) comme le sucre, le riz, les légumineuses, les pâtes, les conserves, le vinaigre, les sirops,...


Bien organiser ses courses Il est intéressant de regarder ce qu’il se trouve déjà dans le frigo et les tiroirs pour adapter nos besoins de la semaine. Pour ne plus craquer pour de petites crasses, on peut faire ses courses le ventre plein et avec une liste de courses. En grande surface, on peut constater que les publicités sont parfois agressives, on est alors plus vite tenté de faire des achats impulsifs dont on n'avait pas forcément besoin et souvent avec un mauvais rapport qualité/prix. Chacun peut identifier ces endroits et ainsi les éviter. Prévoyez des recettes pour toute la semaine et si vous n'avez pas d'idée, on vous propose quelques recettes de saison pour vous inspirer. Vous pouvez aussi surfer sur le site de Bruxelles Environnement qui reprend un large choix de recettes.

Ne rien jeter

Les pâtes, c’est en moyenne 125gr par adulte et le riz, 60gr. Avec ce genre de petits mémos en tête, il est facile de cuire la bonne quantité et on est sûr de ne pas gaspiller. Si jamais il y en a un peu trop, pourquoi ne pas le réchauffer pour le lunch au travail ou décider d’un soir par semaine où tous les restes sont mangés. Ainsi, rien ne va à la poubelle, pour l’écologie et pour votre portefeuille. Certaines associations reprennent les denrées alimentaires pour les redistribuer aux personnes qui en ont besoin. N’hésitez pas à prendre contact avec eux.


Nos actions Anti-Gaspillage
Si vous ne l'aviez pas encore remarqué, notre chambre froide dispose d'un coin "Anti-Gaspi", vous pouvez y trouver des produits proche de la DLC, des fonds de fromage et de charcuterie qui sont trop difficile à couper et des légumes qui commencent à faner, parfait pour une soupe ! Pas de panique, toutes nos DLC sont contrôlés chaque jour et un produit ne reste pas dans le coin "Anti-Gaspi" plus de deux jours consécutifs. Vous pouvez aussi profiter de 50% sur nos pains de la veille ou ceux que l'on conserve au congélateur. 


Avec ses quelques conseils et astuces, luttons ensemble contre le gaspillage alimentaire.

Photo article: Flair, Lesechos.fr, 

Rédaction et publication:
Camille


  • Sign in