Rencontre avec To Bee Apis, notre apiculteur Cointois
21 septembre, 2021

Fabrice Lamarche est pompier à Liège. Sur le côté, il est apiculteur avec l’aide de sa famille, il produit le miel To Bee Apis, un miel produit à Liège. Fabrice a 24 ruches pour la production de miel, 24 autres pour l’élevage de reines et 8 pour vendre des essaims à d’autres apiculteurs. L’espèce d'abeilles présente dans les ruches est la Buckfast. Ce n’est pas l’abeille endémique de Belgique mais c’est la plus largement élevée car elle est moins agressive.

Le miel et ses milles vertus

Pour Produire du miel, il faut être patient et écouter la nature. Les gelées tardives et les mauvaises conditions climatiques n'ont permis à Fabrice que de faire une récolte. Il n’y aura donc que du miel d’été cette année.

La météo ne fait pas tout ! La plus grande peur des apiculteurs est le Varroa, un petit acarien, tueur d’abeilles. Il est très difficile de s’en débarrasser. Un varroa installé dans une ruche peut contaminer la colonie d’un autre apiculteur. Il faut donc faire très attention avant de se lancer dans l’apiculture; prendre des cours ou se former auprès de professionnels est indispensable. 

Le miel contient en grande partie du sucre (non raffiné), de l'eau, des sels minéraux et des vitamines. Le miel est considéré comme un produit aux milles vertus. En effet, il a naturellement des caractéristiques antibactériennes, antibiotiques, cicatrisante et bien d'autres. 

De la Ruche au pot...

Le processus de récolte se fait à deux pas de chez Georgette, rue Constantin Le Paige. Tout d’abord les cadres sont disposés dans une machine afin de retirer les opercules et ainsi permettre au miel de s’écouler. Encore l’été passé, cette pratique se faisait à la main à l'aide d'un petit outil, ce qui prenait à Fabrice beaucoup plus de temps ! 

 Ensuite, les cadres sont disposés dans la centrifugeuse, le miel va délicatement couler dans un bac à compartiment afin d’être filtré pour éliminer tous les résidus. Le miel sera entreposé dans deux cuves. L’un restera liquide et l’autre deviendra crémeux. Pour faire du miel crémeux, il doit cristalliser. Ainsi une partie du miel crémeux de l’année dernière est récupéré pour ensemencer la nouvelle récolte. Tout le savoir faire de cette pratique est de s’arrêter au bon moment et ainsi obtenir un miel facilement tartinable. 

Un échantillon de miel est envoyé dans un laboratoire à Louvain-La-Neuve pour connaître la composition exacte et savoir sur quelles fleurs les abeilles sont allées butiner. Un code QR se trouve sur l'étiquette, vous avez donc facilement accès aux résultats de l'analyse.

Pourquoi faut-il soutenir les apiculteurs belges ?

Il y a plus de 6000 apiculteurs inscrits au registre de l'AFSCA selon la Fédération Apicole Belge. Pourtant  80% du miel consommé en Belgique est importé. Une grande partie de notre miel est envoyée à l’exportation. Dans les rayons des supermarchés, on peut trouver des miels importés d'Asie ou encore plus loin. Certains miel sont mélangés avec du sucre et, même en laboratoire, il est très difficile de détecter cette fraude. On estime que 10% des miels vendus en France ont des étiquettes mensongères. Pour lutter contre ce faux miel, achetez-en proche de chez vous chez un apiculteur passionné. Quoi de plus locale que d’acheter du miel de Cointe? Le miel est disponible chez Georgette depuis cette semaine !  

Tout se récupère ! La cire est disponible pour qui veut pour en faire des bougies ou des bee's warps.

Rédaction: Camille

  • Sign in